« Le Dialogue national inclusif du Tchad convoqué pour le 20 août 2022 ». (Porte-parole du gouvernement du Tchad).
Ecrire sans travestir, Informer sans manipuler, Analyser sans préjugés

Tchad : Le patronat exige un présidium consensuel pour le dialogue

Le Conseil National du Patronat Tchadien (CNPT) demande au Président du Conseil Militaire de Transition d’intervenir pour la reprise du processus de mise en place d’un présidium plus consensuel.

A travers un communiqué de presse publié ce mardi, 30 août, le Conseil National du Patronat Tchadien (…) dit avoir soutenu la louable initiative d’organisation du Dialogue National Inclusif et Souverain (DNIS). Mais, il constate avec regret le caractère insuffisamment inclusif du DNIS, indique le communiqué de presse.

Pour étayer ses propos, le CNPT relève la non-participation au dialogue d’importants partis politiques et des représentants de la société civile;  l’insuffisance du consensus sur le contenu et l’adoption du Règlement Intérieur. A ce sujet, le Patronat estime que le CODNI n’a pas pris en compte sa contribution écrite sur le vote à main levée, ainsi que la question sur la légitimité du CODNI à désigner le présidium. Ce dernier point a soulevé des mécontentements, surtout en ce qui concerne le profil des membres, et plusieurs corporations importantes ont acté leur retrait du DNIS, lit-on dans le communiqué de presse signé par son président, Bachar Doudoua.

Le Patronat demande une suspension des travaux du DNIS pour apaiser les tensions et ramener dans l’assemblée plénière les mécontents qui se sont retirés. A cet effet, « nous sollicitons l’intervention du président du Conseil Militaire de transition, garant du DNIS, pour le rétablissement de la sérénité dans les travaux, et la reprise du processus de mise en place d’un présidium plus consensuel », écrit le président du Conseil National du Patronat Tchadien. Dans le cas contraire, le CNPT estime que les conditions d’un dialogue sincère, serein et fructueux ne sont pas réunies. Cela annihile tout l’espoir que le secteur privé avait mis dans ces assises, a-t-il plaidé.

Enfin, le CNPT rappelle aussi à l’opinion nationale et internationale que ces assises doivent accorder à l’économie et au secteur privé la place qui est la leur afin de soutenir la réussite de la transition.

Alphonse Dokalyo

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Alphonse DOKALYO

Alphonse DOKALYO

Laisser un commentaire