« Le Dialogue national inclusif du Tchad convoqué pour le 20 août 2022 ». (Porte-parole du gouvernement du Tchad).
Ecrire sans travestir, Informer sans manipuler, Analyser sans préjugés

Tchad : La FAO appuie le gouvernement dans la lutte contre les chenilles légionnaires

Le ministre du Développement Agricole, Oumar Ibn Daoud, et le représentant du Fonds des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) au Tchad, Serge TISSOT, ont signé ce 13 septembre 2022, une convention de financement de 250 000 dollars pour financer le projet d’urgence pour la lutte contre les chenilles légionnaires.

« Au mois de juin dernier, le gouvernement tchadien nous a fait part de son souci par rapport aux chenilles légionnaires qui menacent les cultures. Un projet de lutte est réalisé à la demande du ministère du développement agricole. Ce projet d’urgence de 250 000 dollars est financé sur fonds propre de la FAO pour aider le gouvernement dans la surveillance et la lutte contre la chenille légionnaire », a déclaré Serge TISSOT, Représentant de la FAO au Tchad, au sortir de la cérémonie de signature de la convention de financement.

D’une durée d’un an, le projet d’urgence a pour objectif principal d’assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations tchadiennes à travers des actions de lutte efficace contre les chenilles légionnaires. Son objectif spécifique est de : favoriser la lutte contre la chenille légionnaire à travers l’approche champ école paysan (CEP) ; acquérir des intrants, équipements et produits de traitement pour une lutte efficace; renforcer les capacités techniques nationales dans la gestion de la chenille légionnaire d’automne (CLA) à travers des formations au bénéfice des producteurs et des techniciens, ainsi que des campagnes de sensibilisation à tous les niveaux ; assurer la surveillance et l’alerte précoce ; renforcer les capacités techniques et matérielles de la Direction de Protection de Végétaux et du Conditionnement (DPVC) dans les provinces du Moyen-Chari, du Mandoul et de la Tandjilé en matière d’identification, du suivi et de contrôle des chenilles et actualiser le plan d’action triennal et le rendre opérationnel. A terme, le projet d’urgence vise à atténuer et limiter les dégâts de la chenille légionnaire d’automne sur les productions agricoles au Tchad grâce aux actions de la lutte intégrée.

En rappel, la présence de la chenille légionnaire a été observée et signalée officiellement au Tchad depuis 2017. Originaire des Amériques, la chenille légionnaire d’automne (spodoptera frugiperda)  attaque le maïs, le sorgho, le riz, les cultures maraichères et le coton.

Alphonse Dokalyo

 

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Alphonse DOKALYO

Alphonse DOKALYO

Laisser un commentaire