« Le Dialogue national inclusif du Tchad convoqué pour le 20 août 2022 ». (Porte-parole du gouvernement du Tchad).
Ecrire sans travestir, Informer sans manipuler, Analyser sans préjugés

Mongo : 6 km de calvaire pour les usagers de la route

Les 6 kilomètres de route non revêtue de l’axe national N’Djaména-Abéché à l’intérieur de la Mongo constituent un goulot d’étranglement pour la circulation dans cette ville.

Depuis sa réhabilitation dans les années 2000, le tronçon de la route nationale qui traverse Mongo n’a pas bénéficié d’entretien. En 2016, l’axe Bitkine-Mongo qui constitue le dernier tronçon reliant la capitale N’Djamena et la ville d’Abéché a été bitumé. Mais de l’entrée de la ville de Mongo, précisément de Gadjira au parc automobile de Mongo, le bitume s’est arrêté. Actuellement, ce tronçon connait une dégradation très avancée. Conséquence, de multiples nid-de-poule sur toute sa longueur. La circulation y est difficile et pénible. On y enregistre régulièrement des cas d’accident de circulation. La semaine dernière, un véhicule de transport des marchandises d’une agence de voyage s’est renversé devant le camp de la gendarmerie nationale de Mongo à cause du mauvais état de la route.

Pour le Maire de la commune de Mongo, Abdelmalik Abdramane Béchir, les 6 kilomètres non bitumés à l’entrée de Mongo n’entrent pas dans le cadre du projet de bitumage de l’axe national reliant Abéché à N’Djaména. Ce tronçon entre plutôt dans le projet de bitumage des 20 kilomètres de la voirie urbaine de Mongo dont la date d’exécution n’est pas encore fixée. « Le mois passé, une mission d’inspection et d’étude est arrivée à Mongo pour évaluer le projet de la voirie urbaine. La mission a promis revenir pour l’exécution des travaux lorsque le marché de construction sera accordé par les autorités compétentes », a-t-il informé.

La grosse pluie de plus de 141 millimètres du mercredi 23 août dernier qui s’est abattue à Mongo a accentué la dégradation de cette route. La question est de savoir quand démarrera ce fameux projet de bitumage de la voirie urbaine de Mongo pour permettre aux passagers de circuler en toute sécurité.

Ramadan Idriss Issa, Mongo

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Nestor HINYANDIGUIM MALO

Nestor HINYANDIGUIM MALO

Laisser un commentaire