« Le Dialogue national inclusif du Tchad convoqué pour le 20 août 2022 ». (Porte-parole du gouvernement du Tchad).
Ecrire sans travestir, Informer sans manipuler, Analyser sans préjugés

Mandoul : la forte concentration du bétail à Péni préoccupe les agriculteurs

Au Mandoul, la Sous-préfecture de Péni dans le Département de Tar alnas accueille actuellement une forte concentration d’éleveurs et de leur bétail. Une situation préoccupante pour les agriculteurs en cette période de récolte.

Depuis la fin de ce mois d’octobre et le début de novembre, on observe un déplacement massif des troupeaux de bétails (bœufs, moutons, chèvres) et des éleveurs. A dos d’ânes, de chevaux ou de bœufs, hommes femmes et enfants avec biens et matériels affluent vers la sous-préfecture de Péni. Interrogés sur leur présence massive à Péni, certains de ces éleveurs interrogés, n’ont pas daigné répondre. Les habitants de Péni y vont de leurs supputations ; cette présence élevée du bétail constitue une menace en cette période de récolte, avec le risque de dévastation des champs.

Un cultivateur explique que la plupart des producteurs agricoles sont obligés de passer la nuit en brousse pour surveiller leurs champs contre la dévastation. « Nous en appelons vivement à l’appui des autorités administratives de la province du Mandoul pour éviter tout conflit à l’avenir », plaide-t-il.

Selon nos sources, cette cohorte d’éleveurs provient du Moyen Chari. La prise de mesures drastiques par le nouveau Gouverneur du Moyen Chari règlementant le pastoralisme, suite aux événements sanglants qu’a connu la province ces derniers temps serait l’un des facteurs explicatifs de ce déplacement.

Djimadoum Emmanuel, Koumra

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Frédéric Mbaidedji

Frédéric Mbaidedji

Laisser un commentaire