Ecrire sans travestir, Informer sans manipuler, Analyser sans préjugés

Koumra : Les Clandomen, bête noire des braqueurs de moto

Les conducteurs de motos-taxis de la commune de Koumra (Département du Mandoul oriental), communément appelés clandomen, se sont organisés en collectifs d’auto défense contre les braqueurs de moto. Un contrôle citoyen qui dissuade les malfrats de tous bords.

Le vol à mains armées de motos de toutes marques, est récurrent dans le Mandoul en général, et en particulier dans la Commune de Koumra, chef-lieu de la province du Mandoul. En vue de contrecarrer les actions des malfrats, les clandomen – conducteurs de motos-taxis – de Koumra dans une solidarité agissante, se sont organisés en collectif d’auto défense.  A la moindre alerte, ils se lancent à la poursuite des voleurs.

Courant novembre 2022, un jeune motocycliste de marque Haojue est braqué par un inconnu. La scène s’est passée dans les parrages de la Cotontchad Sn à Koumra. Alertés, les clandomen se sont lancés à la poursuite du malfrat. Se sentant pris en étau, il dût abandonner la moto à Béhongo, un village situé à 5 km sur l’axe Koumra-Doba. Il n’a eu la vie sauve que grâce à la vigueur de ses jambes.

Plus d’un an en arrière, le 14 Août 2021, toujours aux alentours de la Cotontchad Sn à Koumra, une agression contre Noubaramadji Josué, un clandoman, par deux inconnus, a occasionné 3 morts. Atteint par balle, l’infortuné clandoman a succombé des suites de ses blessures. Alertés, ses collègues clandomen se sont lancés à la poursuite des braqueurs qui, comble de malheur, seront lynchés. Sur instruction du procureur de la République, la voirie s’est chargée de les inhumer.

Le contrôle citoyen des moto-taxis du Koumra doit sûrement donner de la sueur froide à tous les malfrats qui seraient tentés par des idées pas nettes.

Djimadoum Emmanuel, Mandoul

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Frédéric Mbaidedji

Frédéric Mbaidedji

Laisser un commentaire