Ecrire sans travestir, Informer sans manipuler, Analyser sans préjugés

Guerre de positionnement à la tête de la BDEAC

Le 17 mars 2022, le mandat du patron de la Banque de Développement des Etats d’Afrique Centrale (BDEAC), l’Equato-guinéen  Fortunato Ofa Mbo Nchama, arrive à terme. Mais déjà, la guerre de positionnement s’observe dans la haute sphère de la finance régionale d’Afrique centrale.

En embuscade pour succéder à l’équato-guinéen, l’actuel vice-gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), le Camerounais Dieudonné Evou Mekou, dont le mandat à son poste ne finit qu’à la fin de l’année, rapporte notre confrère Jeune Afrique du 12 mars 2022.  Ce « neveu de Paul Biya, connaît bien la maison » puisqu’il siège déjà au conseil d’administration de l’institution pour le compte de la banque centrale ». Sauf que, commente notre confrère, « Halilou Yerima Boubakary, l’ex-secrétaire général de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac), et Jean-Claude Ngbwa, ci-devant patron de la bourse de Douala et ancien secrétaire général de la Conférence interafricaine des marchés d’assurance (Cima), sont également sur les rangs ».

« Le futur patron de la BDEAC sera secondé par un Gabonais. Conseiller spécial au Palais du bord de mer, Léandre Emmanuel Bouloubou tiendrait la corde pour remplacer le Congolais Marcel Ondele. Mais sont en embuscade Désiré Guédon, le secrétaire général de la BEAC, dont le mandat expire également à la fin de cette année, et Danielle Bunduku-Latha qui occupe le même poste à la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf) », précise Jeune Afrique.

Mais selon un connaisseur des méandres de la finance régionale, la succession au poste de patron de la BDEAC devrait se faire selon l’ordre alphabétique des pays de la CEMAC. De ce fait, après la Guinée équatoriale, ce doit être le Tchad qui devra prendre la relève. Mais « je ne comprends pas pourquoi les Camerounais s’agitent », s’étonne-t-il.

Nestor H. Malo

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Nestor HINYANDIGUIM MALO

Nestor HINYANDIGUIM MALO

Laisser un commentaire